Dragon Quest Monsters: Caravan Heart

Dragon Quest Caravan Heart


Attention, ce dossier est en cours de rédaction et est donc incomplet
Revenez sur le site régulièrement pour le consulter dans son intégralité


Dragon Quest 3
  • Genre : Jeu de rôle
  • Editeur : Enix
  • Développeur : TOSE
  • Système : GameBoy Advance
  • Date de sortie Japonaise : 29/03/2003
  • Date de sortie Américaine : Jamais
  • Date de sortie Française : Jamais

Synopsis : Dragon Quest Monster : Caravan heart est le troisième opus de la série spin-off monsters. L’aventure se fait dans la peau d’un personnage célèbre de la série Dragon Quest, le prince Kiefer, fidèle compagnon du héros de Dragon Quest VII. Le jeune prince, voulant à tout pris quitter le château, saute sur une occasion offerte par « Le Maître Des Illusions » et se retrouve ainsi projeté dans un autre monde. Commence alors la quête des Orbes de Rotos pour sauver les parents de son nouvel ami, Luin. Les alliés dans ce périple? Les monstres!

Nous voilà donc repartis dans une quête « Rotoienne » dans ce petit spin off qui, malheureusement n’a jamais connu autre langue que celle du soleil levant. La chasse aux monstres commence !


Dragon Quest fleche Le spin-off de Dragon Quest VII!
Dragon Quest fleche Le monde de Dragon Quest II revisité!

Le test

Dragon Quest Caravan Heart

La saga Monster, bien que portant le nom de Dragon Quest, est un spin off de la série phare. En effet, et pour la première fois depuis Dragon Quest Monster : Terry's Wonderland, on a la possibilité de contrôler non plus un équipe de vaillant guerriers, mais une escouade de monstres ! Dragon Quest Monster : Caravan Heart est donc le troisième opus de cette saga qui d'ailleurs n'en est pas vraiment une puisque l'histoire de chaque opus est différente. Elle reprend en général des personnages phares de la série « classique », comme Terry dans le premier.

Sorti sur l’archipel japonais le 29 mars 2003, donnera beaucoup de plaisir aux fans des DQM. L’épisode, jouable sur Game Boy Advance, narre les aventures d’un personnage bien connu des fans de Dragon Quest, le prince Kiefer, qui accompagnait le héros du VII opus de Dragon Quest. S’ennuyant à mourir sans son château, il fait tout pour s’en échapper. C’est alors que, un jour où il se cachait dans une armoire, lui apparut le Maître des Illusions qui ouvrit un portail vers un autre monde (celui de Dragon Quest II). Ni une ni deux, le héros va saisir l’occasion et foncer dans le vortex. Une grande aventure commence alors...

Dragon Quest Caravan Heart Dragon Quest Caravan Heart

Kiefer, ou plutôt le héros puisqu’on en choisit le nom au début de l’aventure, se retrouve dans une forêt où un groupe de voyageurs est dans une situation critique. En bon héros, c’est à Kiefer de le sauver. Il va donc apprendre à se battre aux côtés du gluant Slalon, et triomphera des vampivols menaçants. Epaté, le meneur du groupe, un certain Luin, demande à Kiefer de se joindre à eux… Quelques baffes aux monstres plus loin, les voilà arrivés au campement des voyageurs où Luin présente Kiefer à son grand père.

Dragon Quest Caravan Heart

En même temps que le héros, on apprend de Gyavan que cette aventure aura un aspect bien différent que celles des autres DQM. En effet, Caravan Heart introduit un tout nouveau système de caravanes, formés d’un monstre gardien (Slalon au début de l’aventure) et de quatre alliés humain interchangeables. Ces alliés peuvent être ajoutés à une caravane, du moment que le poids de tous les alliés et du monstre gardien ne dépasse pas les 10 unités. On a ainsi accès à trois caravanes composées de cette façon. De plus, il ne tient qu’au héros de recruter de nouveaux alliés pour améliorer sa caravane, sachant que le système de classe que avait cartonné dans Dragon Quest III est présent ici aussi. Du côté des monstres, on en obtient 3 automatiquement durant les pérégrinations et il y en aurait un quatrième caché.

Dragon Quest Caravan Heart Heroine

Passons maintenant au mode de déplacement. Comme tout bon DraQue qui se respecte, on voyage sur une grande map garnie de donjons et de villes. La nouveauté est que l’on dispose de rations qui s’épuisent plus ou moins vite : sur les plaines, une ration par pas, et dans les forêts le nombre augmente, ainsi que dans les collines ou le désert. Les rations sont achetables en magasins, et la capacité des caravanes augmente avec la distance parcourue. La fin des rations est mortelle puisque le monstre gardien perd ensuite progressivement tous ses PV, et lorsque le combat est lancé, c’est la fin de l’aventure.

Les combats... Chose indispensables pour progresser. Là encore, on a quelques nouveautés. Le système de combat est relativement simple. Le monstre gardien se bat pour toute la caravane : à lui d’attaquer, ou de perdre des PV. Les alliés présents dans la caravane servent de soutien, et un seul agit par tour, en tant que PNJ. Le clerc redonne des PV, le guerrier frappe avec une force identique au monstre, le marchant soutire de l’argent, etc. Le Monstre gagne ensuite des points d’expérience et augmente de niveau, comme tout bon rpg qui se respecte.

Quant aux monstres, eh bien comme cité plus haut, on a droit à quatre monstres. Durant l’aventure, un ami de Gyavan se joint à nous et nous apprend à recueillir les cœurs des monstres. Ce sont ces mêmes cœurs qui sont la clé de l’évolution des monstres. Ajouté à deux cœurs, un monstres change d’apparence, et parfois de classe, et devient ainsi plus fort.

Dragon Quest Caravan Heart Dragon Quest Caravan Heart

Munis de toutes ces informations, on peut à présent commencer l’aventure. Il s’agit de retrouver les quatre orbes de Roto qui exauceraient les souhaits, correspondant à l’épée, le casque, l’armure et le bouclier du célèbre héros, afin de sauver les parents de Luin. Pour éviter le spoil, nous n’en diront pas plus pour le moment. Voilà qui devrait tirer Kiefer de son ennui !

En bref...
Dragon Quest Caravan Heart Dragon Quest Monster : Caravan Heart est un très sympathique spin off, à mettre entre toutes les mains. Le système de caravanes est à la portée de tous, et la synthèse des monstres intéressante. Du côté des graphismes, il va sans dire que c’est toujours du old school, comme tout bon Dragon Quest, et que cela sied très bien à l’épisode. Les musiques sont à peu près toutes les mêmes dans les monsters, mais donnent toujours une bonne ambiance au jeu. Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour passer en bon moment.

[+] Musique très bonne
[+] Retour de Kiefer très attachant
[+] Histoire motivante et captivante
[+] Système d'évolution intéressant


[-] Design map spécial
[-] Seulement 4 monstres
[-] Pas de remaque chez nous

Test réalisé par Garithos et Zenithian, mise en page par Poppu