Les Confessions climatériques

(Modérateur)
29838
Rédactrice
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Samedi 21 Février 2015 à 15:18

Bonjour à tous en ce merveilleux Samedi 21 Février 2015 (ou peut être pas pour certains).

Il y a encore quelques temps, beaucoup de membres sur Skype m'ont demandé pourquoi je ne postais pas mes fanfictions sur le site et je leur ais très clairement répondu que je n'osais pas exposer sur la toile ces fics (et certains vont se reconnaître). Seulement, les temps changent... et la mentalité avec. Et c'est décidé, je publie (enfin !) une fanfiction dans ce forum !

Avant tout, je tiens à vous annoncer que contrairement aux autres fics, celle-ci est très différente. En effet, ce n'est pas un auteur qui écrit cette fic, mais DEUX, qui ne sont autre que zinzindelespace et Alena, Tsarine de Zamoksva ! Enfin, sachez que cette fic est directement tirée de l'inspiration de deux personnages de Dragon Quest et qu'on ne saura capable de vous le dire, et que cette fic est sous la forme ÉPISTOLAIRE ! Étant donné l'immense travail que peut présenter cette façon d'écrire, nous vous proposons une méthode tout aussi différente dont le reste de la fiction sera publié de petits morceaux en petits morceaux, c'est-à-dire de une seule lettre... à trois lettres par édition ! Et comme on veut donner envie aux gens de lire notre fic même si ce n'est pas la méthode la plus plaisante à lire (et que l'éditeur de Dragon Quest-Fan nous barre un peu la police de l'écriture), on vous a concocté une image de présentation rien que pour vous !

... Et bien entendu, nous vous souhaitons une excellente lecture !

Mesdames, Messieurs, Mesdemoiseaux, Mesdemoiselles, voici la fanfiction Les Confessions climatériques !

Les Confessions climatériques

Lettre première (I)


Ludmila à Boyard1 Vlad de…


Voyez-vous, mon bon Monsieur Vlad, au moment où je vous écris ces lignes, que je n’ai en aucun cas oublié les quelques promesses que je vous avais dites, il y a déjà quelque temps, lors de cette réunion. Ainsi donc, Monsieur Vlad, je ne vous avais répondu à votre question précise vis-à-vis de notre étroit fil fin d’amitié que nous tissions vous et moi, et aujourd’hui, je décide de vous tenir informé de ma dernière décision finale avant l’instant fatal. Je tiens donc à vous faire parvenir d’abord mon devenir, au sein de ma famille, quelque peu guidée par ma nourrice, que je devienne officiellement sur le testament de Madame l’héritière du titre de Marquise et de la possession du fief et tout autre terre sous le commandement de la marquise de Vladiskav. Je suis tout aussi bien heureuse et excitée à l’idée de cette joyeuse nouvelle que de mon entourage le plus proche ne l'est pas. À la suite de tout ce petit moment riche en bouleversement, de quelques prétendants, quelque peu sérieux, m’envoyaient des lettres de partis prétendus avantageux, avec une dot extrêmement faible (au premier abord); l’ont commencé à s’accumuler de refus. Mais, à quoi bon se vendre à ces instants, à une personne que nous évaluons à quelques degrés près, à une très haute fausse aristocratie qui ne cherche qu’à s’épanouir d’alliances familiales à alliances familiales, de toutes ces brebis infectes et corrompues par l’idée même de ce qu’est le libertinage et la trahison par la pratique de la manipulation dans un seul et unique but, obtenir la fortune de la personne que l'Église institue à respecter la fidélité, la charité et la descendance promise de l’acte ? Ou ne serait-ce pas, à l’objet de quelconques rites interdits, le moyen de réduire certaines grandes familles méritantes d’attention particulière, à la décadence d’une société souillée par la débauche de ses représentants ? Oh ! Monsieur, vous ne pouvez savoir ô combien ces hommes m’effraient par ces si doux mots qui ravissent toutes les femmes de ce monde. Toutes, sans exception. Hélas, je dois vous laisser, mes domestiques viennent me chercher dans mon gynécée pour m’annoncer que l’on a convoqué un autre prétendant dans la demeure. Toute notre demeure doit être parfaite lors de cette réception. Absolument parfait. Au revoir, Monsieur, que la Déesse vous sourit, au travers de vos yeux bleus saphir.

P-.S. : Je ne saurais combien vous dire que ma vie de jeune vierge me languit horriblement. J’espère que d’ici-là, quelque chose se passera...


Zalenagrad, le 30 Mars 1***

1 : Un Boyard est un aristocrate de pays orthodoxe non-grec. C’est un mot très large qui rassemble tous les titres de noblesses occidentaux, de Baron à Grand-Prince (ou Grand-Duc). Nous ne pouvons pas savoir par définition quel titre noble occidental possède Vlad.

 

Lettre II (2)


Velikii Kniaz1 Nikolaï à Borya

 

Mon très cher Borya, grand ami de mon Oncle Bien-aimé, le Tsar Stepan, c’est à vous que je m’en remets, après avoir reçu cette invitation de la Maison de Zamoksva, au sujet de cette réception. Cela fait bien longtemps déjà que mes pas n’ont plus foulé les dalles de marbre du Palais. Mes voyages m’ont mené bien plus loin que le Monde connut au-delà de Zalenagrad… Les années se sont écoulées sans que je m’en remette à mon très cher Oncle. Je ne pouvais pas refuser cette invitation… Même si mon absence prolongée me montre bien indigne d’une telle invitation. Je me demande si… L’ambiance au Palais a beaucoup changé depuis mon départ… Il me semblait bien morne après… les évènements passés de la Grande Tragédie qui affecta… Enfin… Vous savez mieux que moi... Mon Oncle ne saura jamais sans remettre… Et Alena… Elle a dû devenir une belle jeune femme maintenant… Il a fallu qu’elle apprenne à grandir sans sa Mère… Nul doute que vous, mon très cher Borya, ayez réussi à faire d’elle une jeune femme droite, pure de corps et d’esprit.

A-t-elle la beauté légendaire de feu l’épouse de mon Cher Oncle ? Les prétendants, je le conçois, ne doivent guère manquer aux portes de Zamoksva. Est-ce là le sujet de cette réception à venir ? Il est temps qu’Alena se trouve un époux… N’est-ce pas là le destin noble et vertueux d’une future régente que d’épouser un homme de son rang pour perpétuer la lignée de Zamoksva, sous la bénédiction bienveillante de la Déesse et de l'Église ?

Mais, voilà que je m’éloigne du sujet premier de cette lettre… Veuillez, mon très cher Borya, transmettre à mon Oncle mes plus sincères remerciements pour cette réception, ainsi que l’humble gage de ma modeste venue en ces lieux.

Que la Déesse vous garde, vous ainsi que toute la Maison Impériale de Zamoksva.


Vrenor, le 1 Avril 1***



1 : Velikii Knias est le nom russe du titre de noblesse Grand-Prince (ou Grand-Duc) que nous avions vu précédemment via la définition de boyard, qui est décerné à la lignée mâle de la famille royale.



Lettre III (3)


Alena à Kiryl


Que vous me manquiez terriblement, mon cher ami prêtre, depuis votre départ pour connaître votre véritable famille. Oh, revenez sur-le-champ à Zamoksva, j’ai un fou besoin de vous. Une excellente idée et dont vous en seriez le parfait exécuteur à la lettre ! Je me passerais bien de vous détailler la chose, vous sauriez le deviner à la perfection, tant vous êtes exquisément devin ! Je ne peux honorer mon choix, vous devriez, avec une telle fougue, me les prendre à genoux; mais vous abusez de mes bontés1 les plus nobles. Mais jurez-moi, mon bon ami, en très fidèle chevalier, vous ne courriez aucune autre aventure tant que celle-ci n’en sera point achevée. Vous êtes un héros, Kiryl, vous servirez aussi bien la courtoisie que la haine; un nouvel acte à ajouter dans vos Mémoires, oh oui, dans vos Mémoires, qu’elles en soient publiées ainsi et écrites par moi-même ! Mais laissons tout cela derrière nous, et concentrons-nous sur le sujet premier de la lettre, mon sujet !

La très jeune demoiselle, Ludmila je crois, est promise à un mariage; mais ce fut dans le plus grand secret, et comment je le sais, si justement, nous venions de m’en faire part via sa propre nourrice. Et saviez-vous avec qui est-elle promise ? Le Baron Sergueï ! Ah, le chien qu’il est ! Dire qu’à la précédente réunion, l’on m’a dit qu’il serait un époux si exquis ! Oh, que je suis folle de rage à l’idée qu’il ne soit intéressé par moi. Ce ne seront certainement pas avec les quelque cinquante mille pièces d’or de rente que vaut Ludmila qui me feront pâlir, sans compter les croyances populaires et toutes sortes d’autres superstitions ridicules et sans intérêt de la retenue des blondes2 que ce Sergueï n’a cessé de s’y tenir.

Cette pauvre malheureuse n’aurait jamais été promue à lui si elle n’était pas blonde ou si elle ne se serait jamais retrouvé cloîtrée dans un immense bâtiment que l’on dit sacré et parfaitement droit. Je pense qu’il serait bon à Sergueï de lui prouver sa profonde sottise et de ces supercheries minables. Non, rien n’est dans le devoir de la libre-pensée de faire ce que nous voulons ! Il se vantera, oui, il se vantera, avant que vous veniez former l’ingénue petite fille qu’il souhaite s’emparer, mais ces mystifications auront bien raison de lui… et de nous.

Le jour où vous réceptionnerez ce message, j’exige vous voir immédiatement à partir de vingt-et-une heure dans mes appartements, seul. Par une de plus, pas une de moins ! Je vous approfondirai notre stratagème à ce moment-là. La nourrice et l’enfant viendront souper chez moi. Adieu, cher ami, il est minuit et bientôt je ne pourrais plus vous occuper.


Château de Zamoksva, le 1 Avril 1***


1 : Ici, le passage est très inspiré de la lettre II des Liaisons Dangereuses. La Marquise de Merteuil écrit au Vicomte de Valmont sur son stratagème vis-à-vis de Cécile Volanges. L’usage de « bontés » est identique au récit.

2 : Dans les croyances traditionnelles citées par Alena, la blonde est considérée comme étant douce et timide, tandis que la brune serait vive et piquante. Quant aux rousses, elles ne sont pas explicitement montrées.

Lettre IV (4)

 

Boyard Vlad à Ludmila

 

Mademoiselle Ludmila, je viens de recevoir votre lettre, ainsi que l’annonce de votre si bonne nourrice à propos de votre mariage imminent. Vous qui êtes la vertu incarnée contrairement à ce monde perfide, approchez-moi et venez plutôt me contempler plutôt que cet infect prétendant dont vous en êtes la malheureuse fiancée. Sergueï est doué d’union douce dès le début, mais, par la suite, il vous tranchera, et tout cela, pour la dot dont vous en êtes un excellent parti, bien meilleur qu’Alena ! En bon homme, je pourrai même vous dire qu’à l’heure où je vous écris, cette Baba Yaga1 complote contre vous par jalousie -ou peut-être contre Sergueï- pour une raison très marquante. Après tout, c’est bien le Baron Sergueï qui a chu2 la future Tsarine, et tout cela, une semaine avant l’hymen3. Parmi cette aristocratie « pourrie » comme vous le dites si bien, Mademoiselle, il n’y a qu’un seul homme qui s’en sort mieux que quiconque, peut-être parce qu’il le doit à son prénom que lui a donné le Tueur de Dragon4. Vous le reconnaîtrez sans doute aussi bien que moi. Pour moi, cet homme est extrêmement fidèle. Vous pouviez en être sûre, Mademoiselle, il saura vous satisfaire mieux que moi. Mais prudence est le maître mot avec cet homme, une petite rumeur circule qu’Alena fait appel à lui. Mais je ne m’en inquiète pas, il est trop chaste pour faire quoique ce soit d’autre. Les paroles s’envolent, les écrits demeurent… Je peine à retranscrire mes pensées... Adieu, Mademoiselle, que la Déesse vous protège plus particulièrement, bonne fille de vertu.

 

Château de…, le 2 Avril 1***

 

1 : La Baba Yaga est une vieille femme du peuple très populaire dans les contes russes, à figure mythologique slave. La mythologie veut qu’elle habite dans une isba montée sur pattes de poules. Dans l’idée du Boyard Vlad, il qualifie Alena de « Baba Yaga », c’est-à-dire de « manipulatrice » ou même de « sorcière ».

2 : Passé composé du verbe choir. Dans le sens de la phrase, elle n’y prend pas place, mais dans un sens figuré, Vlad veut entendre dire qu’Alena est tombée « de son poids » de très haut.

3 : Hymen est un synonyme antique de « Mariage ». Il doit son nom à Hynémée, dieu du Mariage chez les Grecs.

4 : Si vous n’aviez pas touché une seule fois les Contes populaires russes, il vous sera impossible de saisir la référence. Il parle de Nikita le Tanneur - ou le Corroyeur, un artisan qui a défait un dragon slave (forme d’hydre) pour sauver la fille du prince de Kiev.

 

 

 

Lettre V (5)

 

Tsar Stepan de Zamoksva à Velikii Kniaz Nikolaï

 

Mon très Cher neveu… Quelle ne fut pas ma joie de voir mon cher et loyal Borya m’amener cette lettre écrite de ta main!

Il me semble que tes voyages t’ont retenu trop loin de nous trop longtemps…. Mon Cher neveu, comme le temps nous a semblé long, au château, sans ton visage juvénile et souriant, et tes yeux brillants de fougue et de désir d’aventure…

Si tu savais comme nous nous sommes languis de ton absence… Mais enfin, te voilà bientôt parmi nous à nouveau, pour cette réception qui, comme tu dois déjà t’en douter, à été donné en l’honneur de ma très chère fille…

Elle a bien grandi tu sais… Elle est devenue une belle jeune femme… Le portrait craché de mon épouse Chérie…. Avec l’âme et le sang chaud d’un Kazak1! Dieu seul sait ce que le pauvre Borya et moi-même avons souffert pour tenter de la faire rester bien sagement dans ses appartements, afin qu’elle puisse se livrer à loisir aux apprentissages de l’étiquette qui incombent à son rang! Mais… Alena préfère prendre la clef des champs pour se livrer à toute sorte d’activités masculines… Et Seigneur… C’est là sans même parler de son accoutrement…. Dieu qu’ils sont indécents et rudes! Mais c’est là peine perdu que de tenter de lui imposer un corset ou des bas! …. Je m’inquiète de ne jamais pouvoir la voir porter, un jour, le Diadème de la maison de Zamoksva…. Sous prétexte que cela risquerait de glisser sur sa tête si jamais un combat advenait! Dieu, les gardes ne manquent pourtant pas pour défendre le château ! Ce n’est sûrement pas à une princesse de prendre les armes !

Mais baste, Alena n’en reste pas moins une jeune femme vertueuse et bonne à mariée…. Comme tu dois t’en douter, les prétendants ne manquent pas…

Avec ton esprit d’aventure, ton goût pour l’inconnu, les combat, les parties de chasse avec tes trotteurs Orlov et tes Barzoï chasseurs de loup… Nul doute qu’Alena t’aurait désiré avec une flamme bien trop ardente pour être issue d’un esprit prude et chaste tel que le sien…. Mais les liens du sang étant là bien trop étroits, c’est au Duc Ivan Mikhaï que j’ai promis ma fille. Il fera un excellent parti pour elle… Et possède, je suppose -et je l’espère- assez de maturité pour savoir tenir la bride courte à ma fougueuse fille…

Mais je m’attarde…. Grande est notre joie de te revoir si bientôt mon Très Cher Nikolaï! Que la Déesse te garde et pose sur toi ces grands yeux plein de clairvoyance et de douceur.

 

Château de Zamoksva, le 3 Avril 1***

 

1 : Le Kazak n’est pas à confondre avec le Cosaque. C’est une population d’origine turco-monghol, résidant principalement au Kazakhstan, mais aussi aux frontières russes.

 

 

Lettre VI (6)

 

Kiryl à Alena

 

Vos ordres sont fort délicieux; tout comme la façon dont vous les appliquiez sur la lettre le sont plus gracieux encore; un jour, vous feriez chérir le despotisme. Vous le saviez peut-être mieux que moi que ce n’est point la première fois que je regrette très amèrement de n’être plus à votre service depuis maintenant deux semaines, et jamais je n’oublierais ces jours-ci, où vous m’honoriez avec des noms plus doux que la soie. Oh, l'Église, ainsi que Monsieur votre père Stepan, ma très belle tsarine, de votre fiévreuse ardeur de prêcher la foi dans votre mission d’amour; et si cette Déesse-là jugeait sur nos œuvres, vous seriez un jour patronne de grande ville, tandis que votre plus fidèle prêtre, pourtant prêtre, ne restera que saint de village.

Veuillez me pardonner, peut-être mon langage vous étonne, n’est-il pas vrai ? Cela va en faire maintenant depuis ces deux semaines que vous aviez passées en mon absence, et je n’en parle d’autre, plus ancienne encore. Cela est pour m’y perfectionner, voyez-vous, et je dois désobéir à celle qui était ma maîtresse.

Le calme doit être votre allié; l’écoute doit être votre partenaire; la colère votre antagoniste.

Je vous confie l’un de mes plus grands projets que je n’aie actuellement jamais formé durant toute ma vie de garçon. Que vois-je de proposer dans votre lettre ? Séduire une jeune vierge qui n’a rien vu, ne connaît rien, se livra sans défense face à moi, piqués par la curiosité plutôt que par l’amour. Oh, Tsarine, vingt autres peuvent y parvenir avec autant de zèle que moi. A quoi vous attendre ? Un succès assurant autant de gloire que de plaisir dont j’en douterais tôt d'être couronné entre le myrte et le laurier1. Ou, peut-être les deux ? Soyons-en les plus chimériques !

Ma belle amie, comment pourriez-vous me faire part d’une telle humiliante mission ?

Mais voilà, depuis quelques jours, je suis dévoré de violentes passions. Oh, l’idée est simple; j’y pense le jour, j’y rêve la nuit.

J’ai, dans ce monde, une profonde reconnaissance envers les femmes faciles, sans quoi je ne serais amené à vos pieds. Je me prosterne pour obtenir le pardon. C’est ainsi que ma lettre s’achève, j’en doute, peut-être trop longue à mon goût, hélas ! Adieu, ma très belle amie, sans rancune : la Déesse vous observe.


De..., ce 4 Avril 1***


1 : Le myrte était réservé dans l’Antiquité à Vénus, Déesse de l’Amour, tandis que la couronne de laurier récompensait les vainqueurs à la guerre.

Retraite.
44860
Membre
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Samedi 21 Février 2015 à 17:53
Oh! Un livre en echange de lettres. J'en ai lu un y'a pas longtemps sur un gamin qui parlait à sa mere en laissant des post-it sur le frigo, c'est très original et ça peut être vraiment tres interessant! Bonne chance et je vous lirais avec grand plaisir ;D
La sobriété n'est qu'une hallucination due au manque d'alcool. <br /> <br />
27360
Membre
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Samedi 21 Février 2015 à 18:13
Hmm... Intéressant. Affaire à suivre et que je suivrai.
And Egbert was his name ! <br /> <br /> ~~~ <br /> <br />
5590
Membre
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Samedi 21 Février 2015 à 22:56
A part quelques phrases alambiquées, c'est intéressant. La forme a le mérite d'être originale. A suivre !
"Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction."

Loutre !
Samedi 21 Février 2015 à 23:32
zinzin aime les phrases recherchées... Moi j'adore son style perso! X3
Je suis l'héritière du Royaume de Zamoksva, l'héroïne de Taborov, la championne de Chandor et j'accompagne l’Élu dans sa quête contre le mal.

Venez me soutenir sur ma page dessins! https://www.facebook.com/pages/Makushime-Sobakasu-%E3%83%9E%E3%82%AF%E3%82%B7%E3%83%A0-%E3%81%9D%E3%81%B0%E3
(Modérateur)
29200
Modérateur
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Dimanche 22 Février 2015 à 13:59
Bon ben y'a plus qu'à attendre la suite :3

Et comme je suis là pour faire chier, y'a quand même quelques fautes d'accord par ci par là. Na.
"I am thou and thou art I... From the sea of thy soul I come... I am Orpheus, Master of the Strings."
(Modérateur)
29838
Rédactrice
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Dimanche 22 Février 2015 à 15:27

Citation: Chevalier Ciseau le Dimanche 22 Février 2015 à 13:59

Et comme je suis là pour faire chier, y'a quand même quelques fautes d'accord par ci par là. Na.

Mais comment aurait-il fallu que je le susse afin que je pusse ?

Envoie-moi un MP ou à Alena pour nous dire où sont les fautes, je vais en attendant manger des heures de pages Bescherelle exprès pour ça ^^

Retraite.
44860
Membre
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Dimanche 22 Février 2015 à 15:29
Citation ( zinzindelespace le Dimanche 22 Février 2015 à 15:27 )


Citation: Chevalier Ciseau le Dimanche 22 Février 2015 à 13:59


Et comme je suis là pour faire chier, y'a quand même quelques fautes d'accord par ci par là. Na.


Mais comment aurait-il fallu que je le susse ?






Soho?
La sobriété n'est qu'une hallucination due au manque d'alcool. <br /> <br />
3650
Mister DQFan
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Dimanche 22 Février 2015 à 17:18
''que je le susse'' est correct, par contre on dit ''que je le puisse'' !
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problèmes!
(Modérateur)
29838
Rédactrice
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Lundi 23 Février 2015 à 22:34

Citation: Soho le Dimanche 22 Février 2015 à 17:18

''que je le susse'' est correct, par contre on dit ''que je le puisse'' !

Que vous êtes maussades ! Personne n'a remarqué mon jeu de mots si sublime '-' (c'était l'un de mes meilleurs !)

Bref, la lettre II et la lettre III ont été ajouté. On a aussi mis en place le système de note. Ça peut paraître lourd, mais pour la compréhension, on est un peu obligé (ou parfois, un peu de culture générale) même si Wikipédia existe. Bonne lecture !

... Et si la lettre III n'est pas compréhensible, on est vraiment désolée, on ne pouvait pas l'approfondir davantage pour des raisons techniques...

Retraite.
(Modérateur)
29200
Modérateur
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Mardi 24 Février 2015 à 18:36
C'est très bien comme ça, ne t'inquiètes pas. Bonne continuation :3
"I am thou and thou art I... From the sea of thy soul I come... I am Orpheus, Master of the Strings."
(Modérateur)
29838
Rédactrice
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Vendredi 27 Février 2015 à 22:54

Hey ! Nouvelle édition pour l'ajout de trois nouvelles lettres. Bonne lecture !

Comme d'habitude, s'il y a des passages trop compliqués etc etc, on s'excuse, on prend juste le modèle de l'époque. Par ailleurs, jusque-là, la date n'a toujours pas été indiquée, mais on tient tout de même à vous la montrer pour vous donner une idée de la période, vu que le style de l'écriture et la pensée des personnes joue aussi dessus (ok, nous sommes en plein tsarisme russe, mais voilà quoi, c'est à peu près de la moitié du XVIe siècle (1547) au début XXe siècle (1917), alors n'espérez pas avoir une idée de pensée XXIe siècle, voire même deuxième moitié XXe siècle, ça ne marchera pas...).

... Alors s'il y a aussi quelques trucs qu'on qualifierait de "déplacés" aujourd'hui, c'était comme ça à ces époques ^^.

Bref, sinon, très bonne lecture à vous, et on fera un bref résumé des titres des personnages vu que, voilà, on veut vous instruire, de la plume d'Alena ;) (et puis, moi, j'aimerais améliorer mes connaissances pour mes épreuves, et nah.)

Retraite.