Solution Dragon Quest XI - Chapitre 16

(Modérateur)
50480
Miss DQFan
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Dimanche 24 Juin 2018 à 14:12

Chapitre 16 : Père et fils

 

À présent que vous avez retrouvé votre grand-père, il est temps de partir à la recherche de vos autres compagnons.

Descendez jusqu'à la sortie de la jungle, là où vous aviez emprunté le sentier de droite pour rejoindre la montagne. Cette fois-ci, vous l'aurez compris, il s'agira de partir à gauche en traversant le pont (1) ! Dès que vous apercevrez un point de sauvegarde, bifurquez à droite pour rejoindre une zone qui vous ne sera pas familière au premier abord. Au fur et à mesure que vous avancerez, vous reconnaîtrez la région frontalière de Puchalao.

Cheminez à travers la zone jusqu'à atteindre l'école où vous pouvez échanger les mini-médailles. Dépassez-la et dirigez-vous vers Puchalao.

Là, vous tombez nez-à-nez avec... avec une singulière parade menée par votre cher ami Sylvia, dont l'accoutrement est pour le moins sympathique (2).

  

 

Votre allié vous explique le pourquoi du comment de cette parade, qui vise à distiller un peu de joie dans ce monde devenu trop terne et dangereux. Toujours aussi bénévole, il vient en aide à un homme et vous propose de l'escorter jusqu'à Puchalao.

 

Puchalao

 

Les villageois sont moroses au possible, mais laissez aux compagnons de Sylvia le soin de les réconforter. Rendez visite à Bathol gaillard que vous avez aidé et qui habite la plus haute maison du village. Après une discussion avortée au sujet d'un monstre terrorisant les environs, retournez dans la plaine et dirigez-vous vers la grotte, au bout d'un étroit sentier. Vous devriez y trouver la bestiole qui, selon les dires des habitants, enlève à chacun la chose à laquelle il tient le plus.

Sur votre chemin, vous rencontrez le fils de Bathol (3). Il vous explique que le monstre en question a volé le pendentif de feu sa mère - et son coeur est d'autant plus brisé que cela signifie que Bathol préfère sa défunte femme à son propre fils.

Engagez-vous dans l'étroit chemin qui mène à l'antre de la bête (4). Une fois le boss neutralisé, ce qui ne devrait poser aucun problème, vous pouvez enfin libérer les prisonniers (5). Cependant, votre jeune protégé s'aperçoit que le pendentif de sa mère a a été endommagé. Comment son père réagira-t-il en l'apprenant ?

  

 

Retournez chez Bathol pour lui rendre son fils et le collier. Bathol explique alors qu'afin de protéger son fils des griffes de la bête, il a menti et a prétendu que ce bijou était la chose à laquelle il tenait le plus.

Le père et son fils réunis, rendez-vous à présent au sommet du village pour discuter avec Sylvia (6). Suivez-le à l'extérieur pour assister à son départ pour Sortico... et bien évidemment, vous allez le suivre ! Mais avant cela, votre compagnon fait une révélation des plus étonnantes : il est le fils... de son père ! Et son père n'est autre que l'homme que Rou souhaitait rencontrer lors de votre première venue à Sortico (souvenez-vous, son majordome avait gentiment ouvert l'écluse pour laisser passer votre bateau).

 

Vous disposez de deux alternatives pour rejoindre la ville : rebrousser chemin depuis Puchalao jusqu'à la sortie de la jungle Napuguna, ou vous téléporter à Caubaltin puis traverser la jungle à nouveau. Quoi que vous fassiez, il vous faudra atteindre la bifurcation que vous aviez empruntée après le point de sauvegarde (au deuxième paragraphe de ce chapitre).

De là, contournez l'éboulis en passant sous le tunnel à l'ouest (7) et chevauchez à travers les champs pour atteindre Sortico.

 

Sortico

 

Ne perdez pas de temps et allez rendre visite à Jego dans son manoir. Vous le trouverez alité dans sa chambre, au premier étage, juste à gauche de l'escalier (8).

Hendrick décide de rester aux côtés de son ancien précepteur tandis que vous partez retrouver Sylvia sur la plage (9). L'acrobate redoute que son père désapprouve le mode de vie qu'il s'est choisi, mais vous l'escortez tout de même jusqu'au chevet du blessé (10).

  

  

 

Les craintes de votre ami s'envolent bien vite et après une joyeuse cinématique, il rejoint votre équipe et laisse son père aux bons soins de sa troupe (11). 

I may be on the side of the angels, but don't think for one second that I am one of them.