[Théorie] Dragon Quest XI : La Pierre Angulaire de la chronologie

Vendredi 17 Janvier 2020 à 17:07

Voilà maintenant longtemps que j'attends de pouvoir reparler de Dragon Quest XI (après l'avoir fait brièvement en Mars 2018, bientôt deux ans déjà) ! C'est a vrai dire cette première approche de cette théorie qui m'a donné envie de me pencher sur le reste de la saga et de théoriser sur les deux premières trilogie, celle de Roto/Elric (Mai 2018) et celle du Zénith (Août 2018), avant de m'attaquer à la mythologie lointaine de la saga avec Rubiss (Mai 2019). Quelques personnages comme Tommy et Kylian ont également parsemés le chemin d'un projet qui me tient à cœur, celui d'essayer d'établir une chronologie aussi complète que possible, couvrant autant de jeux et de supports que possible, tout en restant aussi cohérent que possible. 

Inspiré fortement par la lecture de la Timeline Zelda, qui n'avait rien d'officielle jusqu'à il y encore quelques années, afin de proposer une potentielle solution à comment lier les jeux entre eux, quand bien même certains n'ont absolument rien à voir entre eux... Tout ça en attendant de pouvoir revenir sur ce jeu, le onzième de la saga. Aujourd'hui, il est temps de boucler la boucle ! (vu que Garithos m'en a donné le feu vert)

Aussi, sans plus attendre penchons-nous en détail sur Dragon Quest XI et son univers ! (petit disclaimer préalable... Je vais spoiler le jeu. Vous voilà prévenu !)

  • Temps anciens et Dragon Sacré

Au cours du jeu nous apprenons qu'il y a fort longtemps, Yggdragon a affronté Calasmos sans gagner. Yggdragon s'effondra sur Erdrea, un monde créé par des dieux mais aujourd'hui désolé, et avec l'aide d'esprits du temps (peut-être des Chronomis) change d'apparence et devient Yggdrasil. Sous cette forme d'arbre sacré, la vie revient sur Erdrea. Lorsque Calasmos refait surface, après une période de temps indéterminée, Yggdrasil, source de toute vie, créée Erdwin, l'Eclairé originel, qui part affronter la menace avec ses alliés. Calasmos est bannit par Sérénica, mais Erdwin est mortellement blessé par Morcant qui a été corrompu par l'esprit sombre de Calasmos.

Plusieurs informations de tout ça : Erdrea existe depuis longtemps. Le monde était peuplé, a connu des civilisations et avait probablement ses différents cultes. Pour une raison inconnu, la plupart de ces cultures ont disparu, laissant un monde désolé (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y avait plus rien) lorsqu’Yggdragon est tombée dessus. 

En parlant d'Yggdragon... Peu de chose sont connus à son sujet. C'est une dragonne, déjà, dotée d'une puissance prodigieuse puisque capable de tenir tête à Calasmos. Elle semble être une sorte d'incarnation de la vie, puisqu'en prenant la forme d'Yggdrasil elle permet à la vie de revenir grandement sur le monde. 

  • Temps modernes et Rembobinage

Suite à un événement tragique qui survient dans le jeu, les héros décide de se rendre dans la tour de l'oracle et de remonter le temps afin d'empêcher la mort d'une de leur compagnonne. Grâce à l'épée que le héros possède, il pourra en effet briser l'orbe du temps et revenir dans le passé, en gardant ses souvenirs présent. Le héros dis au-revoir à ses compagnons d'armes et brise l'orbe. Il voit le temps défiler devant ses yeux, et se réveille dans le passé, peu avant que son groupe ne se rende au pied d'Yggdrasil la première fois. 

A la fin du jeu, l'oracle retrouve sa forme d'origine, celle de Sérénica, et le héros lui transmettant ses pouvoirs d'Eclairé et son épée, lui donne la possibilité de briser l'orbe du temps à son tour, pour qu'elle puisse retourner vivre avec Erdwin, le prévenir de son funeste destin et ainsi éviter le futur dont elle vient. 

Le souci, et je suis sûr qu'au moins quelques-uns d'entre vous l'aurons remarqués, c'est qu'au-delà du fait que cette partie du jeu peut paraître assez maigre en comparaison à la première, elle amène également une certaine idée assez déplaisante, en tout cas à mon sens. Lorsque Sérénica explique au héros que son retour dans le passé effacera le présent où Véronica est morte, elle implique que tout voyage dans le temps efface le futur dont le voyageur provient. Hors, cela signifierait que quand Sérénica retourne dans le passé pour vivre avec Erdwin, toute l'aventure de Dragon Quest XI est de facto effacée. Si Erdwin est sauvé et que Morcant ne le trahit pas, l'Eclairé ne renaît pas, Erik ne le rencontre pas, etc etc. 

Or, il est toujours possible de continuer à joueur avec le héros après ça. Il est toujours possible de continuer son aventure, ses quêtes etc. C'est une explication plutôt faible, j'en conviens, et elle est ici d'ordre purement subjective... Le fait est également, que l'oracle dit à l'Eclairé qu'une partie du voyage dans le temps est inconnu, ce qui laisse la porte ouverte à différentes interprétations de la manière dont le voyage dans le temps fonctionne dans Dragon Quest XI. Et c'est bien sûr ça que va pivoter la grosse partie de cette théorie puisqu'il s'agit ici de théoriser !

  • L’épée et la fin

L’épée suprême de lumière que l’Eclairé utilise pour briser l’orbe du temps, j’en avais déjà parlé, ressemble à un mélange entre l’épée de Ramias (épée zénithienne) et celle d’Elric. Lorsqu’il brise l’orbe, la partie supérieure de son épée se brise également, restant dans le futur qu’il quitte.

Un objet seul n’est pas suffisant pour baser une théorie cependant. A cette épée cependant, on peut ajouter les orbes à récupérer, qui sont les mêmes que dans Dragon Quest III mais également (et surtout même !) la fin du jeu lui-même. Après avoir sauvé le monde après son retour dans le passé Yggdragon apparaît au héros et lui fait part du fait que même elle pourrait un jour être corrompue par les ténèbres, avant que l’on ne voie le héros de Dragon Quest, premier du nom, faire face au château de Dragonlord.

La fin des crédits montre ensuite une femme fermer un livre qui retrace l’aventure de Dragon Quest XI, avant d’aller réveiller son enfant, qui se révèle être le de Dragon Quest III, le futur Elric.

Jusqu’à présent, les éléments proposés dans le jeu et autour du jeu (comme le logo) laissent tous à penser une chose assez évidente : Dragon Quest XI se passe avant la trilogie d’Elric. Il se place comme une genèse, un Dragon Quest « 0 » en somme, donnant ensuite Dragon Quest III, puis I puis II, etc.

Le nom du monde de Dragon Quest XI, Elrea, fait référence à Elric, le design d’Erdwin et celui de ses compagnons d’aventure fait référence à celui d’Elric et des guerriers, mages et sages de Dragon Quest III. Le nom Japonais d’Elrea, Rotozetashia (ロトゼタシア) se divise en Roto + z + tashi + a, soit Roto z + a.

Le jeu est le dernier sorti en date (z) mais sa suite amène à la trilogie d’Elric, autrement dit les premiers DQ (a). La thématique même du jeu est celle de l’héritage, le héros (DQXI) étant la réincarnation d’un héros passé (DQI à III) dont il doit assurer la suite. Il porte sur ses épaules le passé glorieux de son prédécesseur et doit persuader le monde qu’il est le héros dont il a besoin. La filiation du jeu avec les trois premiers jeux est indubitable, et à mes yeux, indiscutable. (Je serais toutefois ravi de débattre de ceci ou de n’importe quel autre point avec vous dans les commentaires !)

… Et c’est précisément pour ces raisons, parce que l’aventure de l’Eclairé est pleine de sens et de symbole, que l’idée que son histoire soit « effacée » par Sérénica lorsqu’elle retourne dans le passé me frustre. Théorisons donc un peu ! Si Sérénica n’efface pas les aventures du héros, cela veut dire qu’elle créée une nouvelle ligne temporelle, où Erdwin ne meurt pas. Je reviendrai sur eux plus tard. Pour l’instant concentrons-nous d’abord sur la première ligne temporelle, celle que l’Eclairé a quitté pour sauver Véronica.

  • Un monde sans Eclairé ?

Que se passerait-il dans un monde comme Elrea, sauvé de Mordegon, mais sans Eclairé au juste ? Erik, Jade, Rab, Hendrick, Sylvando et Séréna sont toujours là, pour commencer, fort de leur victoire sur le seigneur des ombres. Yggdragon n’est plus, et il ne reste de l’épée suprême de lumière qu’un morceau, la pointe.

Voyant que leur réalité ne s’efface pas, ou ne change pas, ils finissent par pleurer leur compagnon qu’ils ne reverront plus. Plus d’Yggdragon signifie qu’il n’y aura plus d’Eclairé non plus, et sa lignée s’éteint… Ce qui signifie que d’autres la remplaceront !

Parce qu’il s’agit ici de théorie pure et dure, tout ce qui suit va être, bien évidemment, de la fiction dans les très grandes lignes.

Mes avis que les personnages finiraient par reprendre leur chemin et continuer leurs aventures ensemble, là où ils l’avaient laissé avant le départ du héros. Sylvando parcoure le monde pour donner des sourires aux gens, Séréna possédant les pouvoirs magiques de sa sœur devient une mage respectée de par le monde, Erik gardera précieusement le fragment d’épée que son ami a laissé derrière lui, et Rab entreprendra, je pense, la reconstruction de son royaume avec l’aide de Jade et d’autres personnes (je vois mal les autres personnages l’abandonner à son sort).

  • Première ligne chronologique

Quoiqu’il en soit et sans perdre plus de temps, je fais partis de ceux qui pense que la ligne temporelle originelle, celle que le héros quitte et où Véronica est morte devient par la suite la trilogie du zénith. Le bout de l’épée suprême de lumière devenant par la suite l’épée de ramias puis à terme l’épée zénithienne.

Je vais maintenant pouvoir venir sur une question qui m’avait été posée sur l’article concernant la théorie de Timeline du Zénith : « pourquoi Rubiss est-elle présente dans Dragon Quest VI ? » Pour cela, je pense qu’il est important de revoir le background de ce personnage dans le roman/manga qui retrace sa jeunesse.

Rubiss est étroitement liée à la lignée d’Elric, le premier (Dialto donc). La lignée de ce dernier coule à travers le sang de la plupart des héros des jeux et des mangas, et mes avis que c’est également le cas dans le XI avec Erdwin. Le véritable nom de Dialto étant Elric, je théorise là que ce héros originel, époux de la déesse Rubiss, à finit par donner son nom au monde, ou bien que Rubiss l’a donné à la mort de celui-ci. Rubiss était un esprit du feu à l’origine, avant de devenir la déesse créatrice d’Alefgard, une déesse assimilée à la terre, qui était l’élément de la maisonnée de Dialto.

Aussi, le monde de DQXI doit avoir Rubiss quelque part, peut-être même s’agit-il de l’ « esprit » gardien de Caubaltin. Le village possédant en effet des similitudes avec le monde des esprits de Legend of Spirit Rubiss, au niveau du nom des personnages. Dans les deux œuvres, ils ont pour beaucoup des noms de pierres précieuses similitude partagée avec le royaume d’Héliodor.

Aussi, si Rubiss est présente dans DQXI, il est logique de penser qu’elle serait présente dans le VI, si celui-ci est une suite possible du XI. Cependant, selon cette théorie, dans cette chronologie la descendance d’Elric/Dialto aurait complètement disparue avec la disparition de l’Eclairé, réincarnation d’Erdwin. La filiation entre Les deux étant suggérée avec les fins.

Dans un monde sans trace de son époux ou de sa descendance/réincarnation, il n’est pas impossible d’imaginer que la déesse décide de se retirer petit à petit, jusqu’à n’être plus qu’une divinité vivant sous l’eau dans Dragon Quest VI, avant de n’être plus qu’un lointain souvenir dans les IV et V. Il est possible, ou envisageable, que la Déesse soit Rubiss, maintenant « retirée » du monde, tout comme il peut s’agir d’un personnage n’ayant aucun rapport.

  • Deuxième ligne chronologique

Dans cette deuxième ligne chronologique, le héros sauve Véronica et Yggdrasil, entre autres différences. Ici, la lignée de Dialto continue d’exister, à travers l’Eclairé et Yggdragon prévient ce dernier qu’elle pourrait un jour être corrompue par les ténèbres donc, avant de montrer Dragon Quest premier du nom.

Cette séquence laisse à penser, à mon sens en tout cas, que le futur de cette ligne temporelle amène à la trilogie d’Elric (I-II-III) ainsi qu’au VII, Caravan Heart, mais aussi Emblem of Roto, Builders et sa suite.

Rubiss suit ici les tribulations de la descendance et des réincarnations potentielles de son époux et ne quitte jamais vraiment le monde, se contentant de suivre et guider les différent héros. Yggdragon finit par avoir une descendance également, qui devient la lignée des dragons sacrés. Les derniers représentants étant la Reine Dragons dans DQIII et son fils dans DQI, celui-là même qui finit par rejoindre le mal accomplissant la « prophétie » d’Yggdragon. Le héros de Dragon Quest sera cependant là pour sauver (ou non !) cette descendance de son funeste destin, et permettra ainsi à l’arrière-petit-fils de ce dernier d’être en vie lors de Dragon Quest II.

  • Troisième ligne chronologique

Cette troisième ligne serait celle créée par Sérénica lors de son retour dans le passé, afin de sauver Erdwin. Erdwin vivant, Calasmos sera éliminé rapidement et ainsi toute l’aventure de Dragon Quest XI n’a pas vraiment de raison d’exister. Ce qui donne donc l’occasion d’imaginer dans cette ligne temporelle beaucoup de chose qui pourrait contenir des éléments des deux premières lignes. Un monde contenant des descendants de Dialto, mais aussi des éléments de la ligne zénithienne.

C’est peut-être la ligne la moins fournit en terme de jeux, car celle pouvant contenir le plus de choses potentiellement, mais à ce point-là, en ce qui me concerne, la plupart des jeux sont déjà placés (oui, même le VIII, mais ça j’en reparlerai bientôt !). En creusant bien, on peut imaginer quelques histoires qui pourraient s’y placer bien sûr, mais rien de vraiment probant ou de vraiment définitif.

Par exemple, Abel Yushaa, qui raconte l’histoire de DQIII autrement, pourrait s’y placer (tout comme il pourrait se placer ailleurs ou nulle part !). On y retrouve en effet des éléments de la ligne temporelle d’Elric et de celle du Zénith (Ortega, Baramos mais aussi Maya et Mina, un dragon sacré similaire à Yggdragon mais n’ayant pas vraiment le même rôle car n’ayant pas le même passé)… Des éléments similaires mais pas identiques en sommes, ce qui pourrait être la base de cette troisième temporelle.

A ce rythme-là, l’on pourrait aussi s’amuser à essayer de placer La Quête de Daï dans cette chronologie, le combat entre Hadlar et Avan étant une sorte de redite du combat entre Lordragon et le Héros de DQI. Or, Lordragon n’existant pas (en tout cas sous cette forme) dans Daï, Hadlar a récupéré son rôle, donnant des événements similaires mais pas identique à ceux d’une des autres lignes temporelles.

 

  • En conclusion :

Dragon Quest XI est une aventure formidable possédant un univers riche et s’inscrivant dans une série ancienne. Les personnages de Dragon Quest XI (et de la série dans son ensemble !) sont tous pleins de vies et charmants, symptôme d’une série de jeux bien travaillés et écrits.

Chaque jeu peut se jouer séparément des autres, et donner une aventure pleine de rebondissements et d’émerveillements à tous. Chercher à organiser les jeux dans une chronologie plus ou moins cohérente, chercher des détails pour les lier entre eux alors que les développeurs eux-mêmes nient un univers lié est une quête sans fin ni réel sens, mais c’est peut-être pour ça que j’aime autant essayer de m’y mettre, et d’avoir rejoint les rangs de celles et ceux qui théorisent, depuis parfois bien longtemps.

La théorie permet avant tout de s’investir dans une série et une licence qui nous tient à cœur, parfois seul, parfois non. Pouvoir échanger avec d’autres amoureux de la série est une joie, et s’esquinter les yeux à essayer de déchiffrer des runes futharks dans un coin d’écran, des pages en japonais traduites à la zob par Google et chercher le moindre indice pour trouver la petite bête, est une activité qui me passionne. Et j’espère que vous aurez pris plaisir à lire ces théories que je vous ai proposé. Mieux encore, j’espère que vous avez trouvé plein de chose à y redire, que vous avez-vous-même vos propres théories et « headcanon » concernant la série.

J’espère que cette théorie concernant DQXI, un peu plus élaborée que celle d’il y a deux ans, vous aura plût, et que je vous retrouverez pour les prochaines théories !

"Whatever else happens, I am... the Doctor. Whether you like it... or not" "Mel, am I not permitted an occasional moment of melodrama??"
Lundi 20 Janvier 2020 à 18:06

j'ai quelques questions et ça concerne le Dragon du Zénith/Master Dragon et Xenlon/God Dragon, dont il y a nulle mention. Autant Xenlon ce pourrait être un simple easter egg de DQIII, mais il apparaît furtivement au moins dans Emblem of Roto, quand Arus et les habitants du Jipang font fondre la statuette du dieu en orichalque. On pourrait penser quoi de ces deux dragons par rapport aux lignes temporelles mentionnées ?

Concernant Xenlon, j'aurai plutôt tendance à penser qu'il s'agit principalement d'un clin d'oeil à DB en premier lieu (un bonus dans la version GBC), qui a finit par devenir un élément de la série au fil du temps. Par exemple, dans DQXI il est possible de récupérer les Griffes de Xenlon, une arme pour Jade si je ne m'abuse. Ces griffes sont également présentes dans le IX. La popularité du monstre a du l'aider à "survivre" à sa première apparition -mieux que les donjons bonus qu'elle permettait de visiter en tout cas- !

le Master Dragon, on sait pas trop d'où il vient... sauf possiblement de l'oeuf dans DQVI. Mais comme tu le sais sans doute avec d'autres jeux, ce fameux Dragon du Zénith/Master Dragon a diverses ressemblances entre son apparence dans Hoshi Dragon Quest et le fameux dragon qui apparaît sur la jaquette de DQVI SNES (malgré la théorie sur de nombreux sites japonais en ce qui concerne ce dragon et Lauraline). Toujours dans Hoshi Dragon Quest, ce même dragon se retrouve corrompu par les ténèbres. Je conçois cependant qu'ajouter ce spin-off qui sortira plus tard chez nous fout un gros bordel !

Haha, Lauraline est l'un des prochains personnages que je compte aborder, à la manière de Killyan et de Tommy. La théorie dont tu fais part est effectivement assez populaire, principalement à cause d'une vieille interview de Horii a ce sujet. 

Quant à l'oeuf présent à la fin de DQVI, j'en parlais dans ma théorie sur la chronologie du zénith, je fais parti de ceux pour qui il s'agit de celui du Dragon du Zénith. Pour son apparition dans Dragon Quest of the Stars... J'attendrai de pouvoir y jouer pour en parler plus en détail. Les wiki japonais sur le jeu ne donnant aucun détail concernant l'histoire, seulement les charactéristiques des ennemis etc.

la façon dont Yggdragon et Kalasmos s'affrontent rappelle l'affrontement entre Master Dragon et Estark qu'il parvient à vaincre non sans difficulté (on ne sait pas trop pourquoi, mais il n'interviendra plus jamais de manière physique). Enfin "vaincre", il l'a surtout endormi, ne pouvant pas le détruire [...] mais à creuser : la description du dragon d'albâtre dans Monsters: Joker qui dit s'appeler "dragon du zénith dans un autre monde"

C'est vrai qu'il y a une ressemblance dans ces deux affrontements titanesques ! Les deux dragons ont une apparence similaire, des fonctions similaires à protéger le monde qu'ils habitent des menaces cosmiques (Calasmos) ou démoniaques (Estark)

Le Dragon d'Albâtre est effectivement  une énigme. Sa description est assez confuse, vu que ça parle d'autre "plan d'existence". 

Son apparence est grandement différente de celle du Dragon du Zénith. C'est un color-swap du Seigneur Dragovien et du modèle de Lordragon dans les Battle Road Victory (et donc de Maya quand elle lance le sort Pouf! dans BRV et les Heroes également). 

Toutefois, parce que les deux dragons apparaissent dans DQM Joker 2, il est possible qu'ils ne soient pas exactement les mêmes êtres, mais des versions alternatives l'un de l'autre. C'est en tout cas ce que je pense, et c'est de toute manière toujours débattable ! :D

Un petit paragraphe pour la Mother Dragon dans La quête de Daï (encore un dragon). Bon, j'avoue, j'ai pas lu le manga en entier (en même temps quand je vois le prix de certains tomes... j'ai pas envie). Bon y'a pas de Dialto et on a juste un clin d'oeil à DQIII avec des bandits déguisés en personnages de DQIII (dont Roto). Mais cette histoire de chevalier dragon et de Mother Dragon, ça m'intrigue pas trop mal, [...] sauf que n'étant pas assez renseignée, je sais pas quoi en dire.

Hah bah ça, tu m'apprends son existence à elle ! La Quête de Daï est l'un des rares média DQ sortis chez nous que je ne connais absolument pas. Je n'en ai qu'un seul tome (le 2). Mais le futur jeu et le nouvel animé devrait me permettre de combler ces lacunes assez vite ! Après avoir regardé un peu sur différent wiki, le trio Mother Dragon, Baran et Velzer m'intrigue en effet beaucoup et j'ai hâte d'en apprendre plus sur eux ! 

Baran, si j'ai bien comprit, fils d'une "Mother Dragon" qui affronte un dieu dragon maléfique (celui à côté)... C'est en effet assez prometteur en terme de théorie hoho !

Voilà voilà, quelques pistes de réflexion, je dézingue pas la théorie j'espère ! ^^

Pas spécialement je pense, mais même si ça devait arriver ça ne me poserait pas de problème. Ma théorie n'a pas pour vocation d'être absolue, bien loin de là ! Je serai d'ailleurs ravis d'entendre ta propre théorie concernant ça ou n'importe quel élément de la série. La tienne et celle des autres membres également ! ^^

"Whatever else happens, I am... the Doctor. Whether you like it... or not" "Mel, am I not permitted an occasional moment of melodrama??"
25227
Membre
Dragon Quest Slime
Lundi 16 Mars 2020 à 00:43

Salut, j'ai enfin eu le temps de lire ce favoris ^^

Un de plus mais super sujet, perso j'adore tous ces écrits : super job ;) merci.

 

¸,ø¤°`~Hyuunkel~°¤ø,¸
Lundi 16 Mars 2020 à 18:31

Haha merci, ça me va droit aux coeurs ! :D

Je le redis encore ici, comme partout ailleurs, mais ces articles ne sont en aucun cas une "vérité", et toute autre interprétation de chronologie, tant qu'elle ne contredit pas quelques préétablis (l'ordre de la trilogie de roto par exemple) est tout aussi valable.

Je serais toujours curieux de voir les interprétations des autres, comme celles de Zinzin par exemple ! :D

"Whatever else happens, I am... the Doctor. Whether you like it... or not" "Mel, am I not permitted an occasional moment of melodrama??"