Cette page est un article de la communauté Dragon Quest Fan

Dragon Quest Fan est une communauté de passionnés. Le site propose ainsi un module permettant à n'importe quel membre de diffuser des articles riches en contenu afin d'aider les joueurs. Vous pouvez vous-même proposer des articles pour compléter nos dossiers!

Cet article a été écrit par drakonium, nous le remercions pour sa contribution! Attention, certains articles peuvent prendre quelques secondes à charger!

Lire sur le forum

Bon, avant toute chose, deux choses : la première, c’est que j’imagine que 78 topics sur le sujet ont déjà été créés, mais il se trouve que quand on lit la plupart, on a plus envie de lancer son ordinateur par la fenêtre que de tester les astuces sur son jeu, d’où ce topic, qui, vraisemblablement, sera mieux fichu que les autres, et, je l’espère, épinglé. La deuxième, c’est que, peut-être, depuis le temps, je vais enfin servir à quelque chose sur ce site. Ouf !

Si vous avez fait une classe de CP (j’ai justement, malheureusement, l’impression qu’ils sont de moins en moins nombreux sur ce site ces derniers temps… mais je m’égare, là), vous devriez savoir lire, et donc connaître le sujet de ce topic : l’argent. Pour ceux qui ne comprendraient pas, je veux bien sûr parler de la thune, du pognon ou du flouze (de l’oseille, si vous préférez, même si le mot « fric » fonctionne également), bien que les termes de cash, blé et biftons soient tout aussi appropriés (de même que pez ou artiche, par ailleurs). Après avoir dévoilé ma connaissance approfondie de l’argot français, je peux peut-être (enfin) rentrer dans le sujet…

Comme dans tous les RPG un tant soit peu bien conçus, l’argent a, dans Dragon Quest IX : Les Sentinelles du Firmament (affectueusement abrégé dans ce topic par DQ IX, abréviation qui, je m’en rends compte en relisant mon chef-d’œuvre, ne va servir à rien… ‘fin bon), une place prépondérante. C’est lui qui vous permettra, entre autres, de vous payer vos armes, vos armures, et autres joyeusetés à la VPC (ou pas, pour les non-Wi-Fieurs…). Important, donc. Et puis, à défaut de l’avoir dans la vraie vie (oui oui, il y a une vie à l’extérieur de sa DS), il vous donnera l’agréable sensation d’en avoir plein les poches. Et ça, c’est cool.

Bon, mon topic sera subdivisé en trois parties, dont voici la première :


I) Se faire de l’argent avant la fin du jeu et quand on n’en a, de base, pas beaucoup

Bon, vu le titre, vous vous doutez bien que la technique décrite ici, sur laquelle je ne m’étendrai guère du fait de son inefficacité, sera grosso modo assez inefficace (j’ai l’étrange sensation de l’avoir déjà dit…) : l’assassinat répété de Golems d’Or.

Cette première façon de faire est composée de deux temps : 1) allez à Ouadi, dans la caserne (qui, je le rappelle, se trouve à gauche en rentrant dans la ville, pour les amnésiques), et parlez au soldat tout à gauche au rez-de-chaussée : miracle, vous pouvez désormais accepter la Quête n°29 (et acceptez-la, donc… je précise au cas où, on ne sait jamais) ! Après cela, c’est l’étape 2) : sortez de la ville et dirigez-vous vers la zone sombre du désert (facilement visible sur la carte) située au sud-est de la ville ; arrivés là, vous n’avez plus qu’une chose à faire : étriper à la chaîne des Golems d’Or, qui donnent 505 pièces d’or (qui seront, par la suite, abrégées par « PO ») chacun, ce qui est (un peu) plus que la moyenne. Le rôle de la quête, si vous vous le demandez, est que cette dernière consiste à martyriser plein de Golems d’Or jusqu’à en trouver un faux : vous gagnez alors 1 000 PO si vous faites cette quête pour la première fois, autrement ce sera 500 PO (c’est toujours ça, après tout, non ?). Néanmoins, ce n’est, à partir de là, selon moi, pas la peine de retourner à Ouadi pour accepter la quête de nouveau, cela vous fera perdre du temps plus qu’autre chose. Cette quête n’est donc à accepter qu’au début.

Voilà pour la méthode I), aussi lente qu’un porc asthmatique, et sur laquelle je me suis étendu plus que prévu… C’est désormais l’heure de (roulements de tambours) la méthode II) !


II) Se remplir les poches lorsqu’on a fini le jeu : les Antres

Maintenant, c’est un peu plus sérieux : il vous faudra, pour cette méthode, des Antres un tantinet difficiles au minimum, ardues au maximum, du talent (un peu) et de la chance (un peu moins, mais quand même). Pour ceux qui ne voient pas encore où je veux en venir, je veux bien sûr parler du meurtre réitéré des monstres d’or et de la parodie des monstres d’or (comprenez par là : Aggluandors, Gluandors, et, le pseudoré (héhé, c’est que j’m’y connais, moi, en jeu de mots) AU-1000).

Tout d’abord, les Aggluandors : ils apparaissent dans deux types d’Antres : ceux de type Grotte, aux mêmes niveaux que les Rois Guérigluants (pas très profondément, donc), et ceux de type Ruines, plus profondément que précédemment : au niveau des Barbatos (si, si, vous savez, les barbus bleus), et également au niveau où apparaissent les Armygales et les Prélats Boas. Il est donc recommandé d’avoir un Antre de Cuivre au minimum (au-dessus, c'est plus sûr) pour avoir une chance d'en croiser. Bien que peu communs, ils ne sont pas non plus particulièrement rares (heureusement, pour ce qu’on gagne avec…), et donnent chacun 1 130 PO, ce qui est tout de même plutôt intéressant. Le souci, après les avoir trouvés, est de leur ôter la vie : en effet, comme tout monstre de métal qui se respecte, ils sont très rapides, extrêmement résistants, et ont une forte tendance à prendre leurs jambes (enfin, « jambes », tout est relatif…) à leur cou. Le but de ce topic n’étant pas de vous apprendre à tuer les zouaves métalliques, je ne parlerai pas de la façon de les battre, 581 topics y sont déjà dédiés, et ça suffit amplement. Sachez simplement que cette méthode, bien qu’un peu plus efficace que la précédente, est assez laborieuse également, mais présente l’intérêt suivant : les Aggluandors laissent parfois (une fois sur seize, pour tout vous dire) des Pièces d’Or d’Ouadi (d’une valeur de 1 000 PO) et (une fois sur 256, cette fois) des Lingots d’Or (d’une valeur de 5 000 PO, mais utiles pour l’Alchimie), ce qui est appréciable. Munissez-vous donc des Vérités du Voleur si possible, avant d’aller leur faire la peau, cela peut réserver de bonnes surprises.

Après les Aggluandors, viennent les Gluandors, qui ont deux lettres en moins, et beaucoup de pognon en plus. Ceux-là sont par contre nettement plus durs à trouver que les précédents : ils apparaissent en effet plus profondément dans les Antres. Tout d’abord, ceux de type Ruines, au niveau où apparaissent les Imbroglions ; ensuite, ceux de type Glace, au niveau où apparaissent les Grrrgouilles, et enfin ceux de type Eau, aux tous derniers niveaux cette fois. Il vous faudra donc vraisemblablement, pour les trouver, des cartes d'Acier ou plus (plus, c'est mieux), ce qui est clairement plus élevé qu’avant, et implique d’avoir une équipe qui tient la route pour ne pas tomber sous les coups des monstres généralement moches et méchants qui traînent avec les sacs à fric sur pattes. Car, en effet, les Gluandors donnent (attention les mirettes) 10 080 PO ! Waouh, ça en fait des biftons ! Ce serait donc en effet bête de tuer six Gluandors pour ensuite se faire saigner par un vilain-pas-beau qui passait par là et perdre 30 000 PO… Concernant les caractéristiques de ces zozos, ils sont assez peu communs, mais, comme leurs homologues empilés, pas trop difficiles à trouver non plus. Par contre, ils sont encore plus rapides, frappent assez fort (Explosion Magique, ça fait mal, quand même) et fuient comme tout métalleux qui se respecte. Pour les tuer, pareil, allez chercher ailleurs, ce n’est pas l’objet de ce topic. Notez que tuer les Gluandors est une technique réellement viable contrairement aux deux autres, plus que douteuses. Enfin, il peut être également très intéressant de se munir, avant de les affronter, des Vérités du Voleur, puisque l'on peut toujours, sur un coup de chance, grapiller des Lingots d’Or ou de l’Orichalque (très rarement, dans les deux cas, mais on ne sait jamais).

Enfin, les AU-1000 sont aussi un moyen de faire pleuvoir les dollars, ou l'or, si vous êtes un corsaire. Déjà, où apparaissent-ils ? J’ai envie de vous répondre : dans de très violents Antres, autrement dit, de Platine grand minimum (vos chances seront nettement plus élevées dans du Diamant et autres gemmes, cependant), ceux de type Ruine exclusivement, et aux tous derniers étages de ceux-ci (ils côtoient les Bijoux Royaux en Platine, c’est dire…). Autant vous prévenir que votre équipe ne doit pas être composée de Troubadours niveau 22, ou vous ne tiendrez pas deux coups dans cet environnement hostile et menaçant. Alors, maintenant, venons-en au fait : qu’ont de particulier ces automates 24 carats ? Et bien, rien du tout ! A première vue… Mais en regardant d’un peu plus près, autrement dit à l'aide d’un Détectoc, on peut remarquer que leurs drops sont particulièrement intéressants, puisqu’en effet, ils donnent, en première option, un Lingot d’Or, ce qui est déjà très avantageux, mais ce n’est pas tout, loin de là, puisqu’ils proposent également en second choix une… Hache Lourde ! Arme plutôt rare (rhôlolo quôtre étoiles çô fait bôcoup quô même !) et violente, elle possède néanmoins un autre atout : elle se revend (accrochez-vous à votre pantalon) 24 000 PO ! Autant dire que ça grimpe vite, dans ce cas ! Avant d’en finir sur ces bestioles robotiques, je dois tout de même vous donner quelques ultimes précisions : tout d’abord, on ne peut pas vraiment les qualifier de faciles à dépouiller ; il est donc très fortement conseillé d’avoir préalablement appris Fauche à ses quatre personnages pour avoir une chance de leur faire les poches en un temps raisonnable. Enfin, il est, cette fois-ci, complètement obligatoire d’avoir en sa possession les Vérités du Voleur, pour ne pas louper ne serait-ce qu’un tout petit Lingot d’Or, ce serait trop bête…

Ces méthodes sont donc assez difficiles à réaliser, au final, et demandent une équipe avec un minimum d'organisation. Il est par ailleurs conseillé d’utiliser l’aptitude Invisibilité du Ranger, pour, d’une part, éviter de faire fuir la thune, et, d’autre part, d’attirer sur vous les foudres des autres pernicieuses créatures rôdant aux confins des Antres. Je vais maintenant passer à la technique que certains considèrent comme trop laborieuse mais qui est, de mon point de vue, la plus efficace.


III) Se remplir les poches quand on a fini le jeu : l’Alchimie

Non, vous n’avez pas la berlue, je suis bel et bien en train d’affirmer que l’Alchimie est plus efficace pour (excusez l’expression) s’en mettre plein les fouilles que les Gluandors. Il y a deux façons de l’exploiter, et vous en choisirez une en fonction de l’or que vous possédez déjà. En effet, plus vous en avez de base, et plus vous en gagnerez avec ces techniques. Mais trêve de bavardage, je vais passer aux explications.

Tout d’abord, les méthodes d’Alchimie que je vais expliquer consistent toutes les deux à acheter des objets pour les alchimiser et obtenir un équipement à revendre plus cher que ce que l’on a payé. Il y a en premier lieu l’Alchimisation des… Toques de Fourrures. Et oui, cet objet ne paie pas de mine comme ça, mais il vous fera vraisemblablement gagner des pactoles que vous ne pouviez pas imaginer avant, même dans vos rêves les plus financés. Pour s'en fabriquer, au cas où vous ne le saviez pas (ce qui ne m’étonnerait pas : un objet aussi pitoyable…), il faut :
- 1 Queue de Lapin : Port Ehcep (mieux qu’au Plicata, où le magasin est fermé la nuit), 240 PO/unité
- 1 bobine de Laine d’Agneau : Batsureg, 180 PO/unité
- 1 Capuche de Fourrure : Rivesall, 550 PO/unité
En alchimisant le tout, vous obtenez donc une Toque de Fourrure, qui se vend à 1 200 PO. Vous faites donc un bénéfice de 1200 – (240 + 180 + 550) = 1 200 – 970 = 230 PO/unité, ce qui est, à première vue, peu. Pour que cela devienne intéressant, je vous recommande donc de commencer à utiliser cette technique à partir du moment où vous avez au moins 40 000 PO, ce qui vous permettra d'en gagner environ 9 500 d’un coup, ce qui n'est déjà pas mal. En effet, l’intérêt est d’acheter plusieurs Queues de Lapin, bobines de Laines d’Agneau et Capuches de Fourrures d’un coup, pour fabriquer plusieurs Toques de Fourrures et se faire plein de thune (c’est bien le but, après tout…). Voilà pour la première méthode. Puis, lorsque vous aurez atteint les 316 960 PO, vous pourrez enfin passer à la seconde, plus rentable. Notez que d’ici là, vous fabriquerez depuis longtemps 99 Toques de Fourrures à chaque fois, qui, en passant, rapportent 22 770 PO par lot.

Si vous êtes en train de lire ces mots, vous devriez être en possession d’au moins 316 960 PO (si ce n’est pas fait, qu’attendez-vous, flemmards !?). Vous pouvez donc passer au niveau supérieur du profit, au paroxysme du gain, à l’état subliminal du bénéfice : les Cuirasses d’Or. Comme tout à l’heure, elles sont issues de l’Alchimisation de trois objets vendus en magasin :
- 1 Cuirasse d’Argent : Finefleur, 4 000 PO/unité
- 1 Anneau d’Or : Port Ehcep, 220 PO/unité
- 1 Brassard d’Or : Port Ehcep, 350 PO/unité
Alors, on remarque immédiatement deux différences avec la méthode précédente : la première, qui en est une bonne, c’est que l’on n’a plus besoin d’aller acheter ses équipement dans trois villes différentes, mais deux : Finefleur et Port Ehcep, ce qui est plutôt une nouvelle rassurante. L’autre, qui est moins intéressante, est que les objets à acheter sont BEAUCOUP plus chers : près de cinq fois le coût de ceux nécessaire à l’Alchimisation d’une Toque de Fourrure. Mais ne vous y fiez pas, on gagne bien plus avec cette méthode : en effet, une Cuirasse d’Or se vend 4 900 PO. Ce qui donne un bénéfice bien plus important que précédemment, qui est de 4 900 – (4 000 + 220 + 350) = 4 900 – 4 570 = 330 PO/unité, ce qui fait tout de même 100 PO de différence ! Avec l’argent de base que je vous ai conseillé, vous commencerez par en fabriquer 69, puis ça augmentera, et en quelques voyages, vous devriez être à 99. Un autre côté intéressant de cette technique est que si vous possédez beaucoup de Minerai de Platine, facile à trouver (ce n’est néanmoins pas l’objet de ce topic, alors… débrouillez-vous, pour ça !), vous pouvez, avec une Flamme d’Héphaïstos et une Cuirasse d’Or en plus vous faire une Cuirasse de Platine, qui se revend, elle, 9 000 PO ! Si on considère le prix de la Flamme d’Héphaïstos comme négligeable, on a alors un bénéfice de 4 100 PO par Minerai de Platine, au lieu des 1 500 habituelles, ce qui est loin d’être négligeable pour un amateur de pognon. Enfin, sachez que lorsque vous pourrez fabriquer 99 Cuirasses d’Or, vous gagnerez 330x99 = 32 670 PO par voyage… Pas mal, non ?

Bon, voilà pour les méthodes alchimiques. Il faut par contre, avant de conclure, que je donne quelques dernières précisions, pour certaines non négligeables : tout d’abord, il est inutile, à partir du moment où vous commencerez à fabriquer 99 Cuirasses d’Or, d’aller également chercher les ingrédients des Toques de Fourrure pour fabriquer les deux : vous perdrez du temps. Ensuite, sachant qu’il faut au minimum 480 640 PO pour pouvoir se payer les ingrédients des 99 Cuirasses d’Or, n’oubliez pas de garder, au total, au minimum 480 640 PO, car si vous dépensez tout votre argent d’un coup, vous devrez tout recommencer ! Vous savez ce qu’on dit : prudence est mère de dépense (enfin, je crois…) ! Enfin, il faut que vous sachiez que ce qui prend le plus de temps dans l’application de cette technique est l’Alchimisation, puisqu’en effet (allez savoir pourquoi, d’ailleurs…), vous êtes limités à 9 objets créés à chaque fois… Vous devrez donc vous farcir la cinématique à 11 reprises pour chaque lot de 99 Cuirasses d’Or ! C’est donc plutôt long et très barbant, mais ça reste néanmoins la technique la plus lucrative.


C’est parti pour une petite conclusion du topic : vous avez donc ici trois grandes façons de nourrir votre porte-monnaie, selon votre avancement dans le jeu, vos goûts, ou votre intelligence (je ne devrais peut-être pas mentionner celui-là, mais que voulez-vous…). Notez que, si ces techniques ne vous plaisent vraiment pas (ce serait fort, quand même !), vous pouvez aussi partir à la conquête des Minerais de Platine (1 500 PO/unité) ou de Mithril (3 000 PO/unité), mais c’est assez peu intéressant. Voilà, à vous de jouer, maintenant, vous avez tout en main pour que les coffres-forts de la Banque de l’Arc-en-Ciel explosent !



Source de certains chiffres : GameFAQs
Et aussi, je remercie Moonia pour l'idée des AU-1000 ;-)

Et, tant que j’y pense, petite dédicace à –Erwan- : la prochaine fois, prépare ton topic au brouillon sur Word, ça t’évitera de le perdre :p